Albi

La commune d’Albi figure parmi les plus belles destinations de France. C’est une cité épiscopale faisant partie du patrimoine mondial de l’Unesco. Au sud-ouest de la France se trouve Albi, en région Occitanie. Cette commune est le chef-lieu du département du Tarn (81), elle constitue le siège de l’archevêché. D’une superficie de 44.26 km2, Albi a une densité de 1118 habitants par km2. En 2014, le nombre d’habitant de la commune a dépassé les 49.500, la plaçant à la troisième place derrière Montauban et Toulouse.

Albi, la cité épiscopale

La cité épiscopale à Albi dans le Tarn

Albi est aussi connue en tant que ville rouge  grâce à la couleur des briques que l’on retrouve sur la Cathédrale de la ville. Mais ce surnom lui vient aussi du fait de son centre historique, composé d’édifice avec des briques rouges. A vrai dire, la brique rouge est omniprésente à Albi. Cette commune est attrayante, elle doit surtout sa beauté à la fameuse Cathédrale fortifiée Sainte-Cécile (édifiée à partir du 13e siècle au 15e siècle) et le Palais de la Berbie qui sont particulièrement dominants. Albi, en tant que cité épiscopale, intègre le patrimoine mondial de l‘Unesco vers la fin du mois de juillet 2010.

Albi se localise entre le bassin Aquitain et le massif central, la distance la séparant à Toulouse est estimée à moins d’une heure de voiture seulement. Comme de nombreuses villes en région Occitanie, la commune jouit d’un climat méditerranéen : période estivale sèche et chaude, des hivers et des automnes généralement doux, des printemps plutôt humides.

Découvrir le Tarn et le patrimoine d’Albi

Le patrimoine d’Albi est particulièrement riche, il compte plusieurs monuments historiques qui lui a valu son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. Le patrimoine de la ville attire non seulement les albigeois mais aussi tous les visiteurs et touristes du monde entier. La Cathédrale Sainte-Cécile est le site le plus populaire et le symbole de la commune d’Albi, elle est d’ailleurs la plus grande cathédrale de briques au monde.

Cathédrale Albi

Elle a été construite par des catholiques dans l’objectif de lutter contre les cathares (entre le 10e et le 14e siècle).
Ce monument religieux se trouve au centre ville d’Albi qui a su conserver d’autres monuments témoignant l’âge d’or de la commune. On y vient de toutes les grandes villes de la région : Montauban, Cordes-sur-Ciel, Mazamet, Carmaux, Castres…

L’art romain et l’art gothique sont tous les deux présents à Albi, le mélange offre un rendu extraordinaire. Cette commune compte plusieurs quartiers médiévaux dominés par l’époque cathare. D’autres monuments religieux viennent renforcer sa beauté notamment la Collégiale Saint-Salvi, l’église Notre-Dame-du-Breuil, et l’église orthodoxe Saint-Denis.

Parmi les monuments civils, le pont neuf et le pont vieux font partie des plus incontournables. Dans la catégorie musée, on retrouve le Musée Toulouse-Lautrec dédié aux œuvres d’Henri de Toulouse-Lautrec. L’ensemble de ses œuvres y est exposé. Ensuite, on a le musée Lapérouse qui expose une collection importante appartenant à Jean-François de Galaup. A part ces deux musées, Albi compte également un centre d’art se trouvant dans les Moulins Albigeois. Il s’agit d’un lieu historique connu aussi en tant que Centre d’art le Lait depuis 1982.

Cette commune du département du Tarn compte plusieurs espaces verts attrayants dont le square Lapérouse et le petit jardin dédié à Jean-François de Galaup. D’autres jardins et parcs sont aussi populaires comme le Jardin national, les jardins du Palais de la Berbie, le parc Rochegude, etc. Tout cela lui a valu la récompense de quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris. D’ailleurs, depuis plusieurs années, la ville est décorée par des compositions florales qui sont changées tous les ans.