Les chemins de St Jacques

A l’origine les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle conduisaient les pèlerins jusqu’au tombeau de l’apôtre Saint Jacques le Majeur à Santiago Compostela. C’est en 1942 que le Pape Alexandre VI déclare officiellement Saint-Jacques-de-Compostelle lieu de pèlerinage de la chrétienté avec Jérusalem et Rome. Puis le Conseil de l’Europe en 1987 déclare les chemins de Compostelle comme premier itinéraire culturel. Afin de parvenir jusqu’au mémorial de Saint Jacques, la traversée de la région de l’Occitanie était inéluctable, pour cela les pèlerins optaient pour le chemin d’Arles ou la voie du Puy-en-Velay. De nos jours la Via Podiensis et la Via Tolosana sont devenues des lieux privilégiés pour les randonneurs, ces voies leurs offrent l’occasion de traverser des villes et des villages célèbres, de profiter d’un paysage majestueux et de visiter des monuments historiques classés.

Saint jacques de Compostelle : la voie du Puy-en-Velay

Du long de ces 1550,5 Km (Puy-en-Velay à Santiago) avec ces 65 jours de marche, son aménagement dès 1970, la Via Podiensis est devenue le plus ancien chemin ouvert de France. Ce qu’il faut savoir c’est que le premier pèlerin, non hispanique, de l’histoire à avoir effectué le pèlerinage du Puy-en-Velay à Saint Jacques de Compostelle est l’évêque du Puy-en-Velay en l’an 950 ou 951. Mais c’est surtout grâce à la beauté de son paysage et de ces sites historiques que la Via Podiensis doit sa notoriété et sa grande affluence. Sur cet itinéraire vous marcherez sur les traces volcaniques du Velay, sillonnerez les collines de Gascogne, les vallées du Lot et Quercy et le plateau de l’Aubrac. Mais également des lieux importants de la spiritualité comme l’Abbaye de Saint Pierre de Moissac, l’Abbatiale Sainte-Foy de Conques, l’église Sainte Sauveur de Figeac, l’Abbatiale Saint-Martial de Limoge qui sont des chefs-d’œuvre de la sculpture romane dont la plupart sont classées monuments historiques et inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous découvrirez des villages atypiques de l’art roman dont :

Auvillar

Qui détient le label des plus beaux villages de France avec l’église Saint-Pierre, la tour de l’horloge et de son ancienne halle circulaire.

Figeac

Dotée de son église Notre-Dame-du-Puy, de l’Hôtel de la Monnaie (maison médiévale), de la place des écritures et de l’hôpital Saint-Jacques qui est inscrit sur la liste du patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Cahors

le pont Valentré à Cahors dans le Lot en Occitanie

Avec son mythique pont Valentré, également appelé « le Pont du Diable » inscrit au patrimoine mondial des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cahors est renommé pour son architecture de défense du Moyen âge, édifiée de six arches précédées de becs aigus et fortifiée par trois tours.

Rocamadour

Château de Rocamadour

Cité médiévale assiégée sur une falaise abrupte où les pèlerins viennent vénérer la Vierge Noire et le tombeau de Sainte Amadour.

Chemin d’Arles

Le chemin d’Arles est connu sous plusieurs appellations, Via Arelatensis, Via Aegidiana ou encore Via Tolosana, long de ces 1640,8 km (d’Arles à Saint-Jacques-de-Compostelle), autrefois ce chemin était également parcouru par les pèlerins en partance pour Rome. La Via Tolosana est pourvue de paysages d’exceptions avec les plaines d’Arles (Camargue), les plaines de la Salvetat-sur-Agout, les montagnes du Haut Languedoc, des Grands Causses et bien sur les Pyrénées. C’est la diversité des climats, des terres et des reliefs qui apporte un des charmes du chemin d’Arles. Vous découvrirez, tout au long de celui-ci, des patrimoines civils et religieux préservés dans des villages médiévaux reconnus.

Saint-Guilhem-Le-Désert

Grâce à la conservation de son architecture médiévale, le bourg est un lieu touristique très primé. L’Abbaye de Gellone composé de sa crypte, de ses reliques et de son église est inscrite au patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France. Des visites dans le musée de l’Abbaye de Gellone ou la grotte de la Clamouse apporteront émerveillement.

La Salvetat-sur-Agout (en Occitan : la Salvetat d’Agot)

Est une cité médiévale marquée par ces patrimoines religieux, l’église Saint-Etienne au Bourg, la Vierge Noire de Saint-Etienne-de-Cavall, la chapelle du cimetière (ancienne église Saint-Etienne-de-Cavall inscrite comme monument historique). Ainsi que ces patrimoines civils, le lac de la Ravière, sur la Vèbre le pont de Saint-Etienne, ainsi que les Menhirs et les statues.

Oloron-Sainte-Marie

Oloron-Sainte-Marie doit sa richesse patrimoniale et historique de ses influences artistiques, économiques et culturelles des civilisations extérieures passant par ce carrefour. Ce village est pourvu d’un patrimoine religieux vaste, plusieurs églises (Notre-Dame, Sainte-Croix d’Oloron et Saint-Pierre), de la Cathédrale Sainte-Marie, et de l’ancien séminaire Sainte-Marie. Mais aussi d’un patrimoine civil important, la tour de Grède, les remparts, le parc Pommé, la maison du patrimoine, le château de Legugnon, et du monument historique classé : l’ancien hôtel de ville et prison.