Le canal du midi

Dans le sud de la France, coule le canal du midi qui s’étend sur une longueur de 240 kilomètres entre l’océan Atlantique et la Méditerranée. Cet immense cours d’eau qui serpente, débouche dans l’étang de thau, proche de Marseillan et de Sète. Il permet de découvrir des villes attrayantes implantées dans chacun des 3 départements suivants :

En octobre 1666, le négoce du blé justifie la réalisation du canal. Cette construction de grande envergure est imaginée par Pierre-Paul Riquet, les travaux seront exécutés sous sa surveillance. Il financera la totalité des travaux grâce à son enrichissement obtenu lorsqu’il était le fermier des gabelles du Languedoc. Il ponctionnait cet impôt sur le sel destiné à l’état. Les difficultés rencontrées furent nombreuses, tout particulièrement l’alimentation en eau de ce canal. Son entêtement et son ingéniosité ont donné naissance à cette construction étonnante, pratique et ludique.

Elle est inscrite depuis 1996 au patrimoine de l’Unesco. A chacun son mode de locomotion favori : pédestre, randonnée, vélo, rollers etc. Le chemin de halage est adaptée pour ces activités suivant les portions du canal.  Le moyen de déplacement très prisée demeure la navigation fluviale. Vous pouvez opter pour un séjour d’une semaine sur une grande péniche ou vous pourrez dormir, ou bien la location d’une pénichette qui se manœuvre sans permis. Dans les deux cas, le voyage est synonyme d’une grande liberté, la promesse de nouveautés inimaginables tout au long de cette balade. L’embarcation fend l’eau à 6 kilomètres/heure et inspire à une flânerie romantique tissée de curiosité. Si vous choisissez de ne passer que quelques heures à naviguer sur le canal du midi, vous trouverez des locations de vacances proche du canal dans les trois départements. Proche du site emblématique des 9 écluses à Béziers, vous trouverez des locations de vacances dans l’Hérault qui sont à quelques minutes de cet artère fluvial. Coté navigation, les nombreux platanes qui bordent le canal, se mirent sans complexe dans cette onde tranquille. Ils étalent leur feuillage et procurent de l’ombre aux plaisanciers. Au gré du vent, ils chuchotent des airs plus ou moins mélodieux. Les touristes sont interloqués devant le fonctionnement des 63 écluses. Peu importe l’attente nécessaire lors d’un passage, le spectacle demeure l’attraction du voyage. Cette errance sur l’eau inspire à la méditation, à la contemplation, devant des sites sublimes.

Le canal du midi de Pierre Paul Riquet

La gastronomie est une des nombreuses caractéristiques des départements traversés par le canal du midi

Quelques escapades gourmandes seront appréciées tout au long de cette croisière. Chaque ville est fière de présenter sa spécialité et de permettre aux touristes de découvrir des plats traditionnels et régionaux.

  • Castelnaudary : La ville est ses environs propose son cassoulet généreux et succulent aux senteurs du terroir, accompagné d’un vin léger et frais.
  • Sète : Comment ne pas s’autoriser une étape méditerranéenne ? La bouillabaisse aux saveurs iodées titillera les papilles et enchantera tous les fins gourmets. Elle sera servie avec un bon vin sec.

Canal du Midi

Les vignes sont bien alignées tout au long du périple, elles accompagnent les voyageurs et semblent les saluer lors de leur passage. Lors de certaines étapes, il est possible de se ravitailler en cours de route. Dans le hameau du port du Somail, une péniche épicerie est amarrée et accueille les clients. Un moyen de sympathiser et de faire de jolies rencontres sur un lieu cocasse. Pénétrer au cœur des villes méconnues, déambuler dans des rues chargées d’histoires, aux maisons anciennes avec des façades colorées, c’est vivre une émotion. Pouvoir profiter du lèche-vitrine, visiter un château ou bien admirer les remparts de Carcassonne et bien d’autres merveilles encore grâce à l’existence de ce fabuleux canal, donne une sensation de bien-être.